Décryptage
Découvrez la plante contre la dépression

Découvrez la plante contre la dépression

Le millepertuis, fleur du soleil

Publié le 26.10.2018 Jacques Pothier, pharmacien et botaniste

La fleur délicate du millepertuis, d’un jaune éclatant, est une promesse contre les jours sombres. Elle se récolte autour du solstice d’été et contient une molécule reconnue scientifiquement pour ses effets anti-dépresseurs.

 

fleur jaune

feuille article

 

 

 

 

 

 

Millepertuis avec sa feuille montrant les poches sécrétrices.

Les sommités fleuries sont cueillies au début de la floraison et séchées. Jadis, le millepertuis perforé  était considéré comme une plante associée à la magie blanche. Il est un très ancien « chasse diable », autrement dit il faisait fuir les esprits tourmenteurs. Réputé au Moyen Âge pour éloigner la mélancolie, il est tombé dans l’oubli à la fin du XIXe siècle, avant que la pharmacologie moderne ne redécouvre certaines de ses propriétés thérapeutiques. Depuis, il est devenu le phyto-médicament le plus prescrit contre la dépression nerveuse.

Dans les dépressions légères et modérées, de nombreuses études cliniques indiquent une efficacité comparable à celle des antidépresseurs agissant sur la recapture de la sérotonine (ISRS) par les synapses. Comme les ISRS [inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine ; SSRI en anglais], le millepertuis favorise l’augmentation du taux de sérotonine dans le cerveau. Il est aujourd’hui autorisé à la vente en tant que médicament, comme en Allemagne depuis 1984. Le millepertuis est sans nul doute la plante la plus utilisée pour lutter contre la dépression saisonnière.

 

Comment le millepertuis agit-il sur les neurones ?

Le millepertuis agirait au niveau neuronal en empêchant la recapture de certains composants, comme la dopamine, la sérotonine et la norépinephrine par le neurone émetteur, ce qui expliquerait son action dans la dépression.

Il comporte un très grand nombre de composés actifs. Parmi les molécules actives identifiées (pigments), on retrouve les groupes suivants : les dérivés du phloroglucinol avec l’hyperforine, les flavonoïdes mais aussi les biflavones avec l’amentoflavone, les caroténoïdes (responsables de la coloration jaune des fleurs de millepertuis), les procyanidines, et encore d’autres substances qu’il reste à identifier. Les effets antidépresseurs du millepertuis sont principalement dus à l’hyperforine (en usage interne et au long cours).

Utilisée en médecine et largement popularisée pour ses effets comme antidépresseurs, la plante porte de nombreux surnoms, dont le plus célèbre est celui d’herbe de la Saint-Jean

Le millepertuis perforé, millepertuis commun ou millepertuis officinal (Hypericum perforatum) est une plante herbacée vivace de la famille des Clusiacées selon la classification traditionnelle (ou des Hypericacées selon la classification phylogénétique moderne). Les poches sécrétrices transparentes présentes sur le limbe des feuilles allongées donnent l’impression de multiples perforations, particularité à l’origine du nom de millepertuis, littéralement « mille trous » en ancien français.

Parmi toutes les espèces de millepertuis formant le genre Hypericum, l’appellation sans épithète de millepertuis désigne généralement le millepertuis perforé. Il s’agit d’une plante sauvage héliophile et calcicole, c’est-à-dire qu’elle recherche la lumière du soleil et prospère sur un sol calcaire. Les bords des chemins, les lisières de forêt, les prairies et les talus secs, clairsemés, constituent ses habitats préférés, loin de l’ombre et de l’humidité.

En raison de sa floraison proche du solstice d’été, elle a toujours été considérée comme une plante solaire.

Les étamines ressemblent à des rayons du soleil, alors que le macérât huileux de ses fleurs, après exposition à la lumière du jour, produit une coloration rouge vif. La plante entière, les fleurs ou les feuilles peuvent être utilisées en traitement cutané pour leurs vertus apaisantes contre les coups de soleil et les brûlures. Mais elles peuvent aussi provoquer des réactions de photosensibilisation, alors ne vous exposez pas au soleil après l’application d’une huile de millepertuis !

Si on le trouve dans toute l’Europe, en Asie, en Afrique du Nord et en Amérique du Nord, par exemple les laboratoires Lehning utilisent du millepertuis cultivés et récoltés en France.

Attention aux contre-indications

De nombreuses interactions médicamenteuses sont répertoriées dans le cas du millepertuis. Il est contre-indiqué avec un grand nombre de molécules, car il est un inducteur du cytochrome P450. Il modifie ainsi l’action de ce système enzymatique utilisé par le foie pour éliminer ou absorber de nombreux médicaments. Par ce biais, il diminue ou augmente l’efficacité de nombreux traitements.

La plante est à proscrire en cas de traitement à partir de médicaments anticoagulants oraux, de certains antirétroviraux (anti-VIH), de certains anticancéreux, de nombreux anticonvulsivants (anti-épileptiques), de contraceptifs oraux et d’antidépresseurs. Les patients absorbant plus de 100 mg de principe actif par jour doivent éviter toute exposition solaire intense et/ou prolongée.

Si le millepertuis semble une bonne solution pour traiter la dépression légère, on manque encore de recul sur ses effets à long terme, notamment sur la prévention des rechutes. La plante est disponible en vente libre en pharmacie sous forme de gélules ou de comprimés.

Recommandations :

Ces conseils ne dispensent pas d’un avis médical. Si les symptômes persistent, consultez votre médecin. Gardez en tête que les plantes médicinales peuvent avoir des interactions avec d’autres médicaments. Privilégiez les plantes de qualité biologique, locales et avec une bonne traçabilité.

 

 

Recevoir notre newsletter
Veuillez cocher la case Veuillez cocher la case Veuillez accepter de recevoir des informations Le recaptcha n'est pas correct Ce champ ne peut pas être vide Adresse email invalide