Acteurs du changement
Conseils pour que votre nouveau-né fasse ses nuits

Conseils pour que votre nouveau-né fasse ses nuits

« Pendant l’allaitement, faites attention à votre alimentation »

Publié le 01.10.2018 Propos recueillis par Hortense Meltz

France Guillain utilise ses expériences réussies – elle a allaité cinq enfants – et des méthodes naturelles pour conseiller les jeunes mères. Elle en est convaincue : une bonne alimentation est le secret pour un bébé qui fait ses nuits rapidement. Voici ses conseils aux femmes qui ont décidé d’allaiter.

Que faut-il manger ?

Pendant l’allaitement, il faut faire des repas intelligents et savoureux. Le petit déjeuner doit être un vrai repas, riche en fruits frais crus à consommer en premier, puis en graines oléagineuses (purée d’amande, de noisette, de noix, graines de tournesol, de courge…), pain complet bio et œuf bio à la coque.

Les deux repas principaux doivent toujours commencer par une crudité ou un fruit. Le plat principal doit comporter une céréale complète (riz complet, boulgour, pilpil, couscous, crêpe de sarrasin ou de blé complet, pain complet…), des légumes cuits à la vapeur ou à l’étouffée, une légumineuse (haricots rouges ou blancs, pois chiches, lentilles…), un peu de protéines animales (fromage râpé, œuf, 20 à 30 grammes de viande rouge, viande blanche ou poisson), une bonne cuillerée à soupe d’huile (olive, sésame, colza…) à mélanger aux céréales, un condiment (sel marin, soyou, tamari), des herbes aromatiques ou des algues.

Ces aliments ne font pas grossir. Ils donnent de belles graisses fluides, riches en vitamines, sels minéraux, oligoéléments et enzymes, pour un lait de très bonne qualité. Il ne faut pas non plus oublier de boire pendant les tétés, qui sont le moment où l’on a le plus soif.

Pour une de mes filles, maman depuis peu, j’ai préparé tous les jours un énorme « miam-ô-fruits » de deux litres, composé de graines d’oléagineux broyées, avec beaucoup d’huile de sésame (il contient une grande quantité de calcium) et des fruits. Elle en mangeait tout au long de la journée.

« L’allaitement a toujours été une évidence pour moi. Sans doute parce que j’ai grandi dans une famille polynésienne où il allait de soi. En 1967, j’ai embarqué avec un nouveau-né de vingt jours sur un petit voilier de neuf mètres et demi pour faire le tour du monde. Je ne voulais prendre aucun risque pour l’enfant : vous imaginez comme c’est compliqué de stériliser des biberons sur un voilier… Et j’ai toujours eu confiance. »

Vous militez pour redonner le pouvoir aux femmes et aux bébés…

Il est essentiel de faire confiance et de soutenir les mamans dans leurs choix. Le lait maternel est une base fantastique pour le développement du cerveau de l’enfant, mais l’amour maternel ne se mesure pas à la manière dont on nourrit son enfant. C’est votre corps, c’est votre bébé, vous êtes celle qui sait le mieux !

À lire :

J’allaite mon enfant  de France Guillain, éditions La Plage.

 

 

 

Recevoir notre newsletter
Veuillez cocher la case Veuillez cocher la case Veuillez accepter de recevoir des informations Le recaptcha n'est pas correct Ce champ ne peut pas être vide Adresse email invalide