Modes de vie
Soigner ses aphtes naturellement

Soigner ses aphtes naturellement

Les huit traitements efficaces à base de plantes

Publié le 07.05.2018 Propos recueillis par Hortense Meltz

Douloureuse, l’apthe n’est pas grave, ni contagieux mais rend la vie infernale pour 10% de gens qui souffre d’une forme sévère. Pour s’en débarrasser, les recommandations du Dr Florine Boukhobza, chirurgien-dentiste homéopathe et phytothérapeute depuis 25 ans.

L’aphte se définit comme un ulcère superficiel douloureux que l’on rencontre un peu partout dans la bouche notamment sur la langue, l’intérieur de la joue, le plancher de la bouche, le palais et la gencive. L’aphte est douloureux au toucher, rond ou ovale, avec un fond jaune et un pourtour rosé. Il peut être unique ou plural, exceptionnel ou récidivant. Si son étiologie inconnue, des facteurs favorisent son apparition : le stress, certains aliments (noisettes, kiwi, noix, gruyère, emmental, fruits secs, ananas, chocolat, etc.) et une mauvaise hygiène bucco-dentaire.

Voici huit traitements phytothérapiques qui laissent un choix en fonction de leur commodité différente pour chacun et des résultats obtenus.

Traitement n°1 : en infusion

Á préparer soi-même ou à faire préparer par son pharmacien en mélange et en quantités égales :

– Camomille allemande
– Achillée millefeuille
– Racine de réglisse concassée
– Aigremoine
– Clou de girofle
Utiliser une cuillérée à café pour une tasse, laisser infuser 15 minutes avant de filtrer, faire des bains de bouche plusieurs fois par jour et passer le liquide sur les lèvres.

Traitement n°2 : sucer ou mâcher des remèdes phytothérapiques

Lors des phases d’aphtes pendant une période de 8 à 10 jours selon les cas :
– sucer simplement des clous de girofle
– mâcher des bâtons de réglisse
– mâcher de la noix de kola
Ce sont des solutions faciles, immédiates et qui ont un effet appréciable de soulagement sur les aphtes, particulièrement quand leur survenue est récurrente. De plus, ce traitement est agréable à « déguster ».

Traitement n°3 : en comprimés ou en gélules

Ces comprimés ou gélules sont à préparer par le pharmacien. Il est possible de choisir sa forme galénique préférée, à partir du moment où le pharmacien prépare la forme galénique à la demande du chirurgien-dentiste dans sa prescription médicale.
– comprimés de reine-des-prés contre les douleurs
– comprimés ou gélules à base d’extrait de tige d’ananas

Traitement n°4 : en gelée

Prendre de la gelée de coing en traitement d’aphtes est une possibilité qui est, de plus, fort agréable sur le plan gustatif.

Traitement n°5 : en infusion à effets « antidouleur » et rafraîchissant

Faire une infusion de cannelle de Ceylan ou de menthe poivrée. Facile à réaliser, ces infusions ont un double effet bénéfique : anesthésiant et rafraîchissant.

Traitement n°6 : en application local de gel phytothérapeutique

Appliquer du gel d’aloe vera sur les aphtes autant de fois que nécessaire, avec une moyenne de 5 fois par jour.

Traitement n°7 : en infusion antalgique pour les enfants et les adultes

Á préparer soi-même ou à faire préparer par son pharmacien en mélange et en quantités égales :
– clou de girofle
– feuilles de menthe poivrée
– herbe de thym à linalol
Faire une infusion avec une cuillerée à café de cette préparation dans une tasse d’eau bouillante, laisser infuser 10 minutes puis refroidir, faire un bain de bouche en première intention puis avaler cette solution, 3 fois par jour.

Cette infusion est d’une efficacité rapide, d’où son intérêt d’autant plus prononcé chez l’enfant ou l’adulte qui a du mal à supporter la douleur.

Traitement n°8 : en boisson immunostimulante pour les enfants et les adultes

Pour les aphtes récidivants, il est fortement souhaitable d’ajouter un immunostimulant pour limiter leur survenue, d’où cette formulation adaptée à cet effet et qu’il est possible de prescrire chez l’enfant.

– Pour l’adulte : prendre du jus d’argousier à raison d’un verre de liqueur pur.
– Pour l’enfant : prendre du jus d’argousier légèrement dilué dans un peu de limonade ou de jus de pomme par exemple.

L’officine du pharmacien propose en vente des jus d’argousier à boire de différentes marques de phytothérapie.

Pour en savoir plus :

Lire Phytothérapie en odontologie par le Dr Boukhobza et le Dr Goetz (édition CdP).
Destiné au chirurgien-dentiste soucieux de s’initier ou de se perfectionner en phytothérapie, ce livre, au langage facile accompagné de photos, peut également être utilisé par un patient qui a des connaissances pour une auto-médication.

Recevoir notre newsletter
Veuillez cocher la case Veuillez cocher la case Veuillez accepter de recevoir des informations Le recaptcha n'est pas correct Ce champ ne peut pas être vide Adresse email invalide