Décryptage
Le romarin : la santé à portée de main !

Le romarin : la santé à portée de main !

Lumière sur les effets bénéfiques du joli buisson vert tendre

Publié le 07.05.2018

Qui ne connaît pas la robuste plante méditerranéenne, que l'on retrouve dans la composition des herbes de Provence ? Au-delà de son goût unique teinté de soleil, le romarin présente de nombreux bienfaits pour la santé. Bientôt vous ne pourrez plus vous en passer !

1 – Une riche histoire

De la famille des Lamiacés, le romarin porte le joli nom latin de Rosmarius officinalis. Pour certains il ferait allusion à « rosée de la mer » (à cause de sa facilité à pousser sur les rivages), pour d’autres à « rose de Marie » en référence à une légende qui raconte que la Vierge Marie aurait déposé son voile bleu sur un buisson de romarin planté devant l’étable. Depuis ce jour, les fleurs auraient changé de couleur ; du blanc elles seraient passées au bleu qu’on leur connaît aujourd’hui.

Originaire du bassin méditerranéen, le romarin s’est étendu largement sous tous les climats tempérés. De nos jours, il n’existe pas un jardin dédié aux plantes aromatiques dont il ne fasse pas partie ! S’il aime particulièrement le soleil et les terrains calcaires, il a cependant besoin d’être arrosé et surtout protégé des températures hivernales trop basses.

De toutes les fêtes et de toutes les sauces…

Les branches de romarin accompagnaient les rites lors de nombreuses occasions. Chez les Égyptiens, on se servait déjà de la plante pour embaumer les morts. À l’époque des Romains, ses rameaux sacrés ornaient les couronnes des mariées et étaient offerts aux invités des noces. Appelé « herbe des troubadours », on comptait sur le romarin pour rester joyeux et amoureux tout au long de la vie.

Également synonyme de force, le romarin servait de porte-bonheur aux étudiants, protégeait des épidémies et rendait les récoltes fertiles quand on le plantait en bordure de champ. À travers toutes les époques, accompagné du romarin, on se sentait plus résistant et enclin au succès ! Très employé au Moyen-Âge comme plante médicinale, on l’utilise aujourd’hui plus particulièrement en cuisine pour son parfum camphré et puissant.

2 – Ses bénéfices pour l’organisme

On ne pense pas toujours à utiliser comme remède le romarin qui pousse au fond de notre jardin ou dans un pot sur notre terrasse. Pourtant, il contient des flavonoïdes (antioxydants), des substances anti-inflammatoires, des phytoestrogènes, de l’essence camphrée, du fer, du calcium, de la vitamine B6… capables de soulager nos petits maux du quotidien.

Effet stimulant

Connu pour renforcer la circulation et soutenir le système nerveux, le romarin renforce les fonctions cognitives. En fin de journée, froisser une feuille de romarin et en respirer les effluves permet à la fois de se détendre et de retrouver du tonus intellectuel pour se replonger dans de nouvelles activités.

Effet apaisant

En agissant sur la production de la bile, le romarin active la digestion. Il est recommandé aux personnes qui ressentent des crampes ou des douleurs gastriques après avoir mangé. C’est la plante aromatique idéale pour accompagner les repas de famille, trop copieux et souvent trop lourds à digérer. Sur les viandes grillées, dans les sauces, sur les toasts, pensez à saupoudrer du romarin !

Effet fortifiant

Tout comme l’eucalyptus ou le thym, le romarin a une action bénéfique sur la sphère ORL. Il est recommandé pour renforcer la résistance aux agressions ou soulager les irritations du nez ou de la gorge. Dès les premiers signes d’inconfort, ajoutez un brin de romarin dans vos tisanes, pour éviter que les symptômes ne s’aggravent.

Effet anti-douleur

L’action anti-inflammatoire du romarin calme les douleurs rhumatismales ou liées à un effort intense. Après une randonnée, immerger quelques branches de romarin dans un bain chaud est idéal pour détendre les muscles et limiter les courbatures du lendemain.

3 – Comment profiter des vertus du romarin ?

En infusion

Faites infuser quelques branches de romarin 10 minutes dans une casserole d’eau bouillante. Quelques tasses par jour vous permettront, outre son effet détox, de profiter de son action stimulante. À conseiller à chaque changement de saison quand l’organisme est un peu « ralenti » pour décongestionner le foie et la vésicule biliaire.

En inhalation

Pendant 5 minutes, faites bouillir du romarin dans ½ litre d’eau, puis laissez refroidir un moment. Respirez profondément la préparation obtenue soit dans un inhalateur, soit dans un bol (votre tête sera alors recouverte d’une serviette). Grâce à son action anti-inflammatoire, le romarin soulage les rhumes et aide à calmer les migraines.

 En décoction

Après avoir fait bouillir du romarin pendant 15 minutes, laissez refroidir complètement puis filtrez. Cette décoction peut avoir plusieurs usages. Sur des compresses, elle apaisera les douleurs rhumatismales. Appliquée en lotion sur les cheveux, elle aura une action bénéfique sur la pousse. Sur le visage, elle aura un effet rafraîchissant et affermissant.

Comment obtenir un bon romarin ?

Le romarin peut être taillé toute l’année en fonction des besoins. Chaque taille est bénéfique à l’arbrisseau qui crée alors de nouvelles ramifications. On dit que le goût est plus prononcé si la taille a eu lieu avant la floraison. Un bouquet de romarin se garde 8 jours dans un verre d’eau à température ambiante, ou 10 à 12 mois s’il a été séché. Pour cela, les tiges doivent avoir été suspendues la tête en bas ou étalées sur des caissettes en carton pendant 15 jours. Il est ensuite possible de les stocker dans des sacs en papier kraft à l’abri de l’humidité ou dans des bocaux en verre. Pour ne pas dénaturer la plante séchée, mieux vaut la protéger de la lumière.

 

Le romarin, plante stimulante par excellente, a l’avantage d’être accessible. Adaptable à la plupart des terrains et robuste, il ne demande qu’à venir embellir votre jardin et à offrir le meilleur de lui-même. Attention toutefois aux femmes enceintes et aux jeunes enfants qui ne doivent pas abuser de sa consommation.

Recevoir notre newsletter
Veuillez cocher la case Veuillez cocher la case Veuillez accepter de recevoir des informations Le recaptcha n'est pas correct Ce champ ne peut pas être vide Adresse email invalide