Modes de vie
Tisane du mois de février

Tisane du mois de février

Comment faire une tisane qui réchauffe ?

Publié le 26.02.2018 Anne-Charlotte Fraisse

Le mois de février nous rapproche de la promesse du printemps, des jours plus longs et des premières fleurs. Mais c’est aussi le ras-le-bol du froid, de l’hiver, de la nuit et des rhumes qui continuent. Cette tisane aux épices réchauffe et stimule le système immunitaire, en combinant les effets antioxydants et antibactériens des épices.

Comment faire ?

Dans un litre d’eau froide, déposez un morceau de racine de gingembre de 2 cm coupé finement ou râpé, un ou deux bâtons de cannelle, un clou de girofle, un demi-citron avec la peau. Laissez le mélange monter en température jusqu’à ébullition, puis réduisez le feu pour laisser infuser doucement. Le mélange est prêt quand il se colore grâce à la cannelle infusée et sent bon les épices (Comptez environ 20 minutes).

Boire de 1 à 3 tasses par jour, pendant 15 jours, ou ponctuellement pour vous réchauffer. Vous pouvez servir cette tisane avec du miel et l’autre moitié, pressée, du citron.

Le gingembre

La racine de gingembre contient pas moins d’une quarantaine de molécules antioxydantes, qui luttent contre la production de radicaux libres et le vieillissement. Son goût épicé est en partie dû à une molécule, le gingérol, aux propriétés anti-inflammatoires (notamment dans les cas d’arthrite[1]). Il est utilisé en Inde dans les boissons ayurvédiques. Il favorise la digestion et lutte contre les nausées, que ce soit celles de la femme enceinte, après une chirurgie ou à cause du mal des transports. Le gingembre libère des antioxydants lorsqu’il est chauffé.

Précautions : ne pas utiliser de gingembre si vous prenez des médicaments anticoagulants, hypoglycémiants ou cardiotoniques.

La cannelle

La cannelle est elle aussi très riche en antioxydants[2]. Elle protège les globules et lipides sanguins du stress. Elle possède des effets anti-microbiens, antibactériens, antiviraux et antimycologiques particulièrement bienvenus pendant les longs mois d’hiver. La cannelle les libère, comme le gingembre, encore mieux lorsqu’elle est chauffée.

Précaution : attention, la cannelle peut être un peu irritante, si vous avez des aphtes dans la bouche ou les muqueuses buccales sensibles, n’en mettez pas dans votre tisane.

Le citron

Au-delà de la vitamine C qu’il contient (cette vitamine ne résiste pas à la chaleur, c’est pourquoi vous pouvez ajouter le jus du demi-citron restant après avoir fait la décoction), le citron soutient les défenses immunitaires, la circulation sanguine et l’activité des glandes surrénales. Il contient des flavonoïdes, protège du cholestérol et fluidifie le sang.

Précaution : n’ajoutez pas de citron si vous souffrez d’acidité gastrique (allez plutôt voir notre recette sur pensées-sauvages :

 

Évitez également de prendre cette tisane sur une longue période si vous prenez des anticoagulants.

Recommandations :

Ces conseils ne dispensent pas d’un avis médical. Si les symptômes persistent, consultez votre médecin. Gardez en tête que les plantes médicinales peuvent avoir des interactions avec d’autres médicaments.

Privilégiez les plantes de qualité biologique, locales et avec une bonne traçabilité.

 

[1]                Chrubasik S., Pittler M.H., Roufogalis B.D., Zingiberis rhizoma: a comprehensive review on the ginger effect and efficacy profiles, Phytomedicine 2005 September;12(9):684-701.

[2]                Halvorsen B.L., Carlsen M.H. et al., Content of redox-active compounds (ie, antioxidants) in foods consumed in the United States, Am J Clin Nutr 2006 July;84(1):95-135.

Recevoir notre newsletter
Veuillez cocher la case Veuillez cocher la case Veuillez accepter de recevoir des informations Le recaptcha n'est pas correct Ce champ ne peut pas être vide Adresse email invalide