Modes de vie
Pharmacie naturelle 

Pharmacie naturelle 

La trousse de secours des vacances

Publié le 26.06.2017 Anne-Charlotte Fraisse

Blessures, coups de soleil, piqûres d’insectes, bleus et bosses : pour des vacances tranquilles, une petite trousse à pharmacie s’impose. La difficulté réside dans le choix des produits, la forme sous laquelle les prendre et comment s’en servir. Tisanes, gouttes, capsules toutes prêtes ou granules, pommades… Pas évident de faire le tri quand on n’y connaît pas grand-chose. On a listé les remèdes qui ont fait leurs preuves, ceux qui devraient toujours être dans la pharmacie des vacances.

De l’arnica en baume ou en gouttes : indispensable si vous avez des enfants à la maison, mais pas que !

L’arnica, en homéopathie, s’utilise en gel externe pour les coups, chutes et bosses, mais aussi sous forme de granules si vous saignez du nez après un choc. Autre intérêt, après un concert, vous avez tellement chanté à pleins poumons que vous n’avez plus de voix : prenez le lendemain 20 gouttes 4 à 5 fois dans la journée, puis pendant une semaine maximum, 20 gouttes 3 fois par jour. Cela aidera vos cordes vocales à récupérer de leur fatigue.
L’été, on change de rythme pour avoir plus d’activités extérieures et sportives. Il y a donc de grandes chances pour que la reprise simultanée du surf, du vélo, du beach-volley, du catamaran et de l’escalade vous laisse quelques douloureux souvenirs sous forme de courbatures le lendemain matin : ayez toujours un gel pour vous soulager.

Chlorure de magnésium : pour les contrariétés du transit, les courbatures et le stress

Quand on sait qu’un simple changement de rythme peut contrarier le transit, que dire de la combinaison changement de rythme plus alimentation différente et pas toujours super équilibrée lorsque l’on est en vacances ? Il s’avère donc indispensable d’avoir un allié de choc, efficace et pas cher pour remettre le transit sur la bonne voie : le chlorure de magnésium. Il se présente en sachet sous forme de poudre, se mélange dans une bouteille d’un litre d’eau et, selon la sensibilité de vos intestins, un demi-verre peut suffire à débloquer la situation. C’est un remède efficace et sans risque, à tous les âges de la vie. C’est également un allié de la récupération musculaire après l’effort, puisque le magnésium évite les douloureuses courbatures.

Enfin, si rien ne se passe comme prévu pendant vos vacances, que la location est aussi pourrie que le temps, que les enfants hurlent et que le stress est à son maximum, le magnésium peut vous aider à tenir le cap et à traverser ce stress intense en vous calmant.

Infusion de thym : attention, plante bonne à tout faire !

Les rhumes, la fatigue et une digestion difficile : le thym vient à bout de tout ça ! En tisane, vous bénéficierez de ses effets antiseptiques : faites infuser une pincée de plantes dans de l’eau chaude mais non bouillante pendant 5 à 10 minutes et buvez 3 tasses par jour dès les premiers symptômes.

Prenez aussi une infusion après le barbecue-frites-mayonnaise bien copieux : le thym facilite la digestion après un repas trop lourd.

Bénéfice non négligeable de cette plante qui sert à tout, elle est pleine d’antioxydants. En boire régulièrement prévient l’oxydation cellulaire et donc le vieillissement. C’est donc particulièrement utile l’été, lorsque l’on expose sa peau au soleil, pour aider le corps à récupérer.

Un anti-moustique homéopathique : le Ledum palustre 5 CH

Avant même d’avoir besoin d’huile de lavande pour apaiser les piqûres, prenez le médicament homéopathique Ledum palustre qui pourra se révéler également utile en cas de piqûre de tique. Prenez 5 granules 3 à 4 fois par jour. Peut se prendre aussi pour résorber un panaris ou un bleu dont la teinte tire vers le violacé.

L’huile de millepertuis pour les coups de soleil

Cette huile est un paradoxe : elle apaise les brûlures (coups de soleil, brûlures en cuisine, rayons de traitement du cancer par radiothérapie et autres) tout en étant photosensibilisante. Ce qui signifie que, dès l’application, il faut se tenir éloigné des rayons du soleil, sous peine d’être doublement brûlé ! Cette précaution respectée, cette huile, simple à fabriquer – il suffit d’immerger du millepertuis dans de l’huile végétale de bonne qualité et de laisser macérer au soleil jusqu’à ce que l’huile se colore en rouge – est extrêmement efficace et remplacera volontiers la crème bien connue de tous les vacanciers imprudents.

Du Cocculus pour le mal des transports

(voir notre article spécialement consacré à ce trouble  ici)

Le mal des transports n’est pas réservé aux enfants ! Ce trouble peut tout à fait affecter également les adultes en voiture, en avion ou en bateau. Il suffit donc d’avoir dans son sac un remède homéopathique à base de cocculine et d’en prendre une vingtaine de gouttes avant de prendre les transports.

Les préparations à base de Cocculus sont également utiles pour les troubles du sommeil et les changements d’heure, tous ces maux causés par le décalage horaire.

Une crème cicatrisante au calendula

Si vos enfants adorent virevolter dans les vagues avec leur bodyboard sans porter de tee-shirt, il y a fort à parier que vous ayez besoin de cette crème. Idem si le soleil ou le sable leur crée des petites irritations de type érythème, si à force de marcher en tongs vous avez des crevasses et que la déshydratation vous cause des gerçures !

Utile dans tous ces cas : coupures, crevasses, écorchures, gerçures et érythèmes, un crème au calendula aidera au renouvellement des couches supérieures de l’épiderme tout en ayant une action anti-infectieuse et cicatrisante.