Modes de vie
Découvrez l’églantier en vidéo

Découvrez l’églantier en vidéo

Comment faire le plein de vitamines C ?

Publié le 28.11.2016 Amanda Jullion

Les Remèdes Sauvages d'Amanda JullionL'églantier

L'églantier

Comment profiter des bienfaits de l’églantier ?

En tisane :

La forme galénique la plus connue est l’infusion de cynorrhodon. Ce fruit de l’églantier (en réalité un faux fruit contenant le vrai fruit ou akène) est revêtu de poils urticants, ce qui lui vaut le surnom savoureux de « gratte-cul ». En réalité, il a surtout le mérite de fouetter le système immunitaire grâce à sa forte teneur en vitamine C !

La tisane doit être bien filtrée. Attention donc : veiller à ce qu’il ne reste aucun petits poils. La vitamine C qu’elle contient en grande quantité lui donne des vertus : antiasthénique et anti-infectieuse, diurétique, hémostatique (régule la coagulation sanguine), tonifiante et surtout astringente en cas de diarrhée.

En confiture, en sirop et en jus :

Pour la fabrication, on attend les premiers frimas de l’hiver pour que sa pulpe soit façonnée par les premières gelées. La baie d’églantine – c’est comme cela qu’elle est nommée en Alsace – est vendue sous forme de pulpe dans cette région et l’addition de sucre pendant la cuisson est la seule chose à faire. Trier la pulpe, les poils et les graines est autrement plus difficile. Acheter de délicieuses confitures artisanales toutes prêtes s’avère parfois plus pratique.

Ces préparations sont particulièrement efficaces dans les états de fatigue ou de sensibilité aux infections. Elles offrent une vraie cure de jeunesse aux personnes fragiles sur le plan des voies respiratoires, surtout le nez et les sinus.

Recevoir notre newsletter
Le recaptcha n'est pas correctCe champ ne peut pas être videAdresse email invalide